D. AUZENET

      Je suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé il entrera et sortira, et trouvera un pâturage. Jean 10, 9.

Ta Parole, une lampe sur mes pas     

Menu





Cette page est renouvelée au plus tard tous les vendredis à 17h


8 décembre 2019

2° dim. Avent A

1. Une réflexion :    Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route

Jean le Baptiste disait : « Toute vallée sera comblée » (Lc 2,5), mais ce n'est pas Jean qui a comblé toute vallée ; c'est le Seigneur, notre Sauveur (...) « Et tous les passages tortueux deviendront droits. » Chacun de nous était tortueux (...), et c'est la venue du Christ qui s'accomplit jusqu'en notre âme qui a redressé tout ce qui était tortueux. (...) Rien n'était plus impraticable que vous. Regardez vos désirs déréglés d'autrefois, votre emportement et vos autres penchants mauvais, si toutefois ils ont disparu : vous comprendrez que rien n'était plus impraticable que vous ou, selon une formule plus expressive, que rien n'était plus raboteux. Votre conduite était raboteuse, vos paroles et vos œuvres étaient raboteuses.

            Mais mon Seigneur Jésus est venu : il a aplani vos rugosités, il a changé en routes unies tout ce chaos pour faire en vous un chemin sans heurts, bien uni et très propre, pour que Dieu le Père puisse marcher en vous, et que le Christ Seigneur fasse en vous sa demeure et puisse dire : « Mon Père et moi, nous viendrons et nous ferons en lui notre demeure » (Jn 14,23).

Origène (v. 185-253)
prêtre et théologien
Homélies sur S. Luc, n°22, 4, SC 87 (trad. H. Crouzel, s. j., F. Fournier, s. j., P. Périchon, s. j.; Éds du Cerf 1962, p. 303 rev.)


2. Une méditation du chapelet avec les textes de la liturgie

Convertissez-vous !

Is 11,1-10 ; Rm 15,4-9 ; Mt 3,1-12

1. « Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est là ! » Voici que retentit la parole rugueuse du prophète Jean-Baptiste, figure emblématique du temps de l’Avent. Pour accueillir l’amour du Père qui se donne en son Fils, il nous est demandé de nous convertir. Le temps de l’Avent est donc, à sa manière, un temps de conversion, différent du Carême. Avec Marie, qui nous redit si souvent « tout ce qu’il vous dit, faites-le », implorons la force de l’Esprit pour nous convertir.

2. « Jean est celui que désignait la parole transmise par le prophète Isaïe : « À travers le désert, une voix crie : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route. » Belle parole du prophète, évocatrice du mouvement de conversion. En nous préparant à célébrer Noël, nous voulons ouvrir un chemin à Jésus en nous, et pour cela, purifier nos vies, rendre droit ce qui est faussé. Oui, que l’Esprit Saint vienne inspirer et fortifier notre démarche de conversion ; demandons-le avec Marie.

3. « Jean portait un vêtement de poil de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins. » Chacune de ces images a une signification dans le langage biblique. Le vêtement de poil de chameau représente l’investiture prophétique de Jean-Baptiste. La ceinture autour des reins est la maîtrise des passions. Et si les deux sont données ensemble, n’est-ce pas pour nous faire comprendre que la fécondité de notre mission prophétique dépend de notre conversion concrète ? Que Marie nous aide à nous convertir pour servir le Seigneur, comme le précurseur.

4. « Il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. » Jean-Baptiste est un homme du désert, du silence et de l’écoute. Sa nourriture, c’est la Parole et la Volonté de Dieu, comme Jésus le dira si bien : « ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé » (Jn 4,34). Là encore chacune de ces images a un contenu biblique : les sauterelles représentent l’aspect de Jugement contenu dans la parole à transmettre, tandis que le miel symbolise, par sa douceur, la miséricorde. Sachons, nous aussi, accueillir avec Marie, dans le silence de la prière, la parole divine à transmettre autour de nous, parole de jugement et de miséricorde.

5. « Toute la région du Jourdain venait à lui, et ils se faisaient baptiser par lui dans le Jourdain en reconnaissant leurs péchés. »Le baptême d’eau donné par Jean-Baptiste est le signe qui vient sceller une démarche de repentir, reconnaître ses péchés, et un désir de conversion manifesté par le changement de vie. Notre sacrement de réconciliation n’est-il pas aujourd’hui un moyen de vivre concrètement, devant le Seigneur et pour la sainteté de l’Église, cette conversion d’Avent qui nous donnera de vivre Noël avec fruit ? Demandons-en la grâce avec Marie.


3. Commentaires exégétiques

de Marie-Noëlle Thabut


4. Pour les jeunes et les enfants

Voir sur cette page dans "le coin de la famille" : un coloriage pour les petits, un signet-parole, un diaporama, des mots croisés... Mise en ligne le vendredi soir qui précède le dimanche.


5. Écouter l'homélie

Mise en ligne le dimanche après-midi. Voir la chaîne YT Charismata.




Haut de la page


Plan du site | liens


http://d.auzenet.free.fr

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!