D. AUZENET

      Ne vous endormez pas, priez en tout temps, afin que vous ayez la force d'échapper à tout ce qui doit arriver et de vous présenter debout devant le Fils de l'homme. Luc 21, 36.

Ta Parole, une lampe sur mes pas     

Menu





Cette page est renouvelée au plus tard tous les vendredis à 17h

10 décembre 2017

2° dim. Avent B



1. Une réflexion :  "Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route"

       Lorsque le peuple d'Israël fut mené en servitude par les païens et envoyé captif parmi les Perses et les Mèdes, après une longue captivité, le bon roi Cyrus se résolut de les tirer de cette servitude et de les ramener en Terre Promise. Avec une divine poésie, le prophète Isaïe entonna ces belles paroles : « Peuple d'Israël, consolez-vous, consolez-vous, dit le Seigneur notre Dieu ; votre consolation ne sera ni vaine ni inutile. Parlez au cœur de Jérusalem car sa malice est accomplie. Et parce que son iniquité est arrivée à son comble, elle lui sera pardonnée. » Et pour cela, disait ce grand prophète au peuple d'Israël, « aplanissez vos voies et redressez vos chemins » (cf 40,1s)...

      Pourquoi est-ce que Dieu dit qu'il pardonnera au peuple d'Israël leurs iniquités, parce qu'ils sont venus au comble de leur malice ? Les anciens Pères enseignent que ces paroles peuvent s'entendre comme si Dieu disait : « Lorsqu'ils sont au plus fort de leurs afflictions, et qu'ils sentent vivement le fardeau de leurs iniquités en cet esclavage et cette servitude, après les avoir punis de leur méchanceté, je les ai regardés et en ai eu compassion. Arrivés au plus mauvais de leurs jours, je me suis contenté de ce qu'ils ont souffert ; et pour cela, maintenant leurs iniquités leur seront pardonnées... Lorsqu'ils sont venus au comble de leur ingratitude, lorsqu'ils ne semblent plus avoir aucun souvenir ni mémoire de Dieu et de ses bienfaits, leur iniquité leur sera pardonnée »... Quand la Providence de Dieu a voulu montrer aux hommes sa bonté, cela a été une chose admirable, car il n'a voulu qu'aucun motif ne l'induise à le faire. Sans être poussé d'autre cause que sa seule bonté, il s'est communiqué à eux d'une façon tout à fait merveilleuse.

      Lorsqu'il est venu en ce monde, c'était au temps où les hommes étaient arrivés au comble de leur malice ; lorsque les lois étaient entre les mains d'Anne et de Caïphe, lorsque Hérode régnait et que Ponce Pilate présidait en Judée, ce fut en ce temps-là que Dieu est venu au monde pour nous racheter et nous délivrer de la tyrannie du péché et de la servitude de notre ennemi.


Saint François de Sales (1567-1622), évêque de Genève et docteur de l'Église
Sermon pour le 4e dimanche de l'Avent

2. Une méditation du chapelet avec les textes de la liturgie

Nous attendons une terre nouvelle

Is 40,1-11 ; 2 P 3,8-14 ; Mc 1,1-8Is 63-64

1. « Pour le Seigneur, un seul jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un seul jour. Le Seigneur n’est pas en retard pour tenir sa promesse, comme le pensent certaines personnes . » Pendant le temps de l’Avent, nous revivons les promesses messianiques concernant Jésus, et nous avivons l’attente de sa venue glorieuse. Certains esprits s’échauffent et prédisent la venue de Jésus pour demain. D’autres ne se sentent pas concernés par cette perspective. Cependant, c’est une promesse du Seigneur, et elle s’accomplira en son temps. Que Marie soit notre exemple pour vivre cette tension entre patience et attente ardente.

2. « C’est pour vous qu’il patiente : car il n’accepte pas d’en laisser quelques-uns se perdre ; mais il veut que tous aient le temps de se convertir. » Le temps qui nous mène vers la venue glorieuse de Jésus nous est donné pour aider nos frères à venir à lui, et nous convertir nous-mêmes à son évangile dans lequel nous trouvons le chemin de la vie. Marie n’est-elle pas pour nous cette mère qui nous appelle sans cesse à la conversion, nous aidant ainsi à prendre au sérieux l’instant présent ?

3. « Le jour du Seigneur viendra comme un voleur. Alors les cieux disparaîtront avec fracas, les éléments en feu seront détruits, la terre, avec tout ce qu’on y fait, sera brûlée. » Ces images sont violentes. Mais l’Écriture n’a jamais affirmé que le Royaume de Dieu allait s’instaurer au terme du progrès humain, ni que l’humanité vivait un chemin ascendant s’accomplissant dans le règne de Dieu. Au contraire, Jésus a dit : « Le ciel et la terre passeront. » (Mt 24,35) Et le livre de l’Apocalypse nous laisse entrevoir la disparition de ce monde-ci avant que ne descende d’auprès de Dieu la Jérusalem céleste. Que cette précarité ne nous effraie pas, mais soit l’occasion de nous tourner, avec Marie, vers Jésus ressuscité.

4. « Ainsi, puisque tout cela est en voie de destruction, vous voyez quels hommes vous devez être, quelle sainteté de vie, quel respect de Dieu vous devez avoir, vous qui attendez avec tant d’impatience la venue du jour de Dieu. » La précarité du monde peut engendrer deux attitudes différentes : baisser les bras et s’enfoncer dans la dérision. Ou bien prendre au sérieux nos responsabilités actuelles vécues devant Dieu, à qui nous rendrons compte. Ce que Pierre traduit par ces deux perspectives : sainteté de vie, respect de Dieu. Avec Marie, demandons-en la grâce.

5. « Ce que nous attendons, selon la promesse du Seigneur, ce sont des cieux nouveaux et une terre nouvelle où résidera la justice. » Notre sainteté de vie est une préparation pour entrer dans le monde nouveau, monde de sainteté et de justice. Écoutons l’Apocalypse : « Je vis un ciel nouveau, une terre nouvelle — car le premier ciel et la première terre ont disparu… Et je vis la Cité sainte, Jérusalem nouvelle, qui descendait du ciel… J’entendis alors une voix clamer, du trône : Voici la demeure de Dieu avec les hommes. » (Ap 21,1-3) Avec Jésus, tu es déjà, Marie, notre ciel nouveau, notre terre nouvelle.


3. Commentaires exégétiques

de Marie-Noëlle Thabut


4. Pour les jeunes et les enfants

Voir sur cette page dans "le coin de la famille" : un coloriage pour les petits, un signet-parole, un diaporama, des mots croisés... Mise en ligne le vendredi soir qui précède le dimanche.


5. Écouter l'homélie

Mise en ligne le dimanche après-midi. Voir en bas de cette page.




Haut de la page


Plan du site | liens


http://d.auzenet.free.fr

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!