D. AUZENET

      Si vous étiez du monde, le monde aimerait son bien; mais parce que vous n'êtes pas du monde, puisque mon choix vous a tiré du monde, pour cette raison, le monde vous hait. Jean 15, 19.

Ta Parole, une lampe sur mes pas     

Menu





Cette page est renouvelée au plus tard tous les vendredis à 17h


21 avril 2019

Dimanche de la Résurrection du Seigneur C


1. Une réflexion :    Jour de la résurrection, jour de notre joie

« Voici le jour que le Seigneur a fait ; passons-le dans la joie et dans l'allégresse ! » (Ps 117,24) Pourquoi ? Parce que le soleil n'est plus obscurci, mais tout s'illumine ; le voile du Temple n'est plus déchiré, mais l'Église est révélée ; nous ne tenons plus des rameaux de palmier, mais nous entourons les nouveaux baptisés. « Voici le jour que le Seigneur a fait »... Voici le jour au sens propre, le jour triomphal, le jour consacré à fêter la résurrection, le jour où l'on se pare de grâce, le jour où l'on partage l'Agneau spirituel, le jour où l'on abreuve de lait ceux qui viennent de naître, le jour où se réalise le plan de la Providence en faveur des pauvres. « Passons ce jour dans la joie et dans l'allégresse »... Voici le jour où Adam a été libéré, où Ève a été délivrée de sa peine, où la mort sauvage a frémi, où la puissance des pierres a été brisée, où les verrous des tombeaux ont été arrachés..., où les lois immuables des puissances des enfers ont été abrogées, où les cieux se sont ouverts quand le Christ, notre Maître, est ressuscité. Voici le jour où, pour le bien des hommes, la plante verdoyante et fertile de la résurrection a multiplié ses rejetons dans tout l'univers comme dans un jardin, où les lys des nouveaux baptisés se sont épanouis..., où la foule des croyants se réjouissent, où les couronnes des martyrs reverdissent. « Voici le jour que le Seigneur a fait ; passons-le dans la joie et dans l'allégresse. »


Homélie attribuée à saint Jean Chrysostome (v. 345-407)
prêtre à Antioche puis évêque de Constantinople, docteur de l'Église
(trad. SC 187, p. 321 rev. Brésard)


2. Une méditation du chapelet avec les textes de la liturgie

Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? (Lc)

Ac 10,34-43 ; Col 3,1-4 ou 1 Co 5,6-8 ; Lc 24,1-12.

1. « Elles ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus… elles étaient perplexes à ce sujet. » Les femmes, portant les aromates, ne trouvent pas « le corps du Seigneur Jésus ». Leur perplexité est à la mesure de la grande vénération du corps supplicié de Jésus qu’exprime l’expression : « le corps du Seigneur Jésus ». Que Marie nous aide à garder cette vénération pour le corps de nos défunts, à l’heure où se répand la pratique de l’incinération.

2. « Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? » La question des anges est forte et ne cesse de nous interpeller nous-mêmes. Nous traitons souvent Jésus comme un mort, alors qu’il a vaincu la mort. Pourquoi cette propension à tout arrêter à la mort, si ce n’est à cause de la blessure originelle… Avec toi, Marie, nous croyons et nous espérons en la puissance de la Résurrection de ton Fils pour le salut du monde.

3. « Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? » Jésus est le Vivant, comme il s’appelle lui-même dans l’Apocalypse : « Je suis le Premier et le Dernier, le Vivant ; je fus mort, et me voici vivant pour les siècles des siècles, détenant la clef de la Mort et de l’Hadès » (Ap 1,17-18). Jésus, en toi est la Vie. Contemplons en Marie élevée au ciel la grande promesse de Jésus ressuscité pour chacun de nous.

4. « Rappelez-vous comme il vous a parlé… disant du Fils de l’Homme qu’il doit être livré… être crucifié, et ressusciter le 3° jour. Et elles se rappelèrent ces paroles. » Comme il est bon d’entendre rappeler ici que Jésus avait annoncé sa résurrection. Les paroles autrefois incompréhensibles prennent sens devant le tombeau vide. Marie, toi seule avait entendu et attendait la résurrection… ta foi fortifie notre foi.

5. « Elles rapportèrent tout cela aux Onze et à tous les autres… mais ces propos leur semblèrent délirants, et ils ne les croyaient pas. » Délire… radotage… La réaction des disciples est épinglée par Luc. Bien sûr, il n’existe dans l’expérience humaine aucun cas qui rende vraisemblable pareil événement. Mais peut-être est-ce là que nous mesurons combien la foi est au-delà de toute pensée humaine. Ta foi, Marie, fortifie la nôtre et celle de l’Église entière.

3. Commentaires exégétiques

de Marie-Noëlle Thabut


4. Pour les jeunes et les enfants

Voir sur cette page dans "le coin de la famille" : un coloriage pour les petits, un signet-parole, un diaporama, des mots croisés... Mise en ligne le vendredi soir qui précède le dimanche.


5. Écouter l'homélie

Mise en ligne le dimanche après-midi. Voir la chaîne YT Charismata.




Haut de la page


Plan du site | liens


http://d.auzenet.free.fr

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS!