D. AUZENET

      Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, escorté de tous les anges, alors il prendra place sur son trône de gloire. Matthieu, 25, 31.

Ta Parole, une lampe sur mes pas     

Menu


 



22 janvier 2017

3° dim. du temps dans l'année


1. Une réflexion : «   Le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière   »

  Mes frères, nul n'ignore que nous sommes tous nés dans les ténèbres et que nous y avons vécu autrefois. Mais faisons en sorte de ne plus y rester, maintenant que le soleil de justice s'est levé pour nous (Ml 3,20)...

      Le Christ est venu « illuminer ceux qui demeurent dans les ténèbres et l'ombre de la mort, pour guider leurs pas dans le chemin de la paix » (Lc 1,79). De quelles ténèbres parlons-nous ? Tout ce qui se trouve dans notre intelligence, dans notre volonté ou dans notre mémoire, et qui n'est pas Dieu ou n'a pas sa source en Dieu, autrement dit tout ce qui en nous n'est pas à la gloire de Dieu et fait écran entre Dieu et l'âme, est ténèbres... Aussi le Christ, ayant en lui la lumière, nous l'a-t-il apportée pour que nous puissions voir nos péchés et haïr nos ténèbres. Vraiment, la pauvreté qu'il a choisie quand il n'a pas trouvé de place à l'hôtellerie est pour nous la lumière à laquelle nous pouvons connaître dès maintenant le bonheur des pauvres en esprit, à qui appartient le Royaume des cieux (Mt 5,3).

      L'amour dont le Christ a témoigné en se consacrant à notre instruction et en s'exposant à endurer pour nous les épreuves, l'exil, la persécution, les blessures et la mort sur la croix, l'amour qui finalement l'a fait prier pour ses bourreaux, est pour nous la lumière grâce à laquelle nous pouvons apprendre nous aussi à aimer nos ennemis.

Lansperge le Chartreux (1489-1539), religieux, théologien
Sermon 5 ; Opera omnia, 3, 315-317 (trad. Delhougne, Les Pères commentent, p. 87)


2. Une méditation du chapelet avec les textes de la liturgie

Il se retira en Galilée

Is 8,23-9,3 ; 1 Co 1,10-17 ; Mt 4,12-23.

1. « Quand Jésus apprit l’arrestation de Jean Baptiste, il se retira en Galilée. Il quitta Nazareth et vint habiter à Capharnaüm, ville située au bord du lac, dans les territoires de Zabulon et de Nephtali. » Jésus se retire en Galilée. La cause de cette retraite ? L’arrestation de Jean Baptiste, qui préfigure déjà la fin tragique de Jésus. Jésus vit sans doute cette retraite comme un temps d’écoute et de discernement, et surtout comme un temps de départ de sa mission. Prions à l’intention de tous ceux qui vivent un nouveau départ.

2. « À partir de ce moment, Jésus se mit à proclamer : Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche. » Bientôt, Jésus amorcera sa montée vers Jérusalem pour y affronter les souffrances de sa Passion. Bientôt chacun des hommes pourra retrouver la pleine communion avec son créateur et Père. Jésus appelle à entrer dans une perspective nouvelle, dans une relation nouvelle avec Dieu. Le temps des annonces prophétiques est achevé, et fait place à celui de l’accomplissement. Avec Marie, ouvrons-nous à l’urgence de la conversion.

3. « Ainsi s’accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète Isaïe : « Pays de Zabulon et pays de Nephtali, route de la mer et pays au-delà du Jourdain, Galilée, toi le carrefour des païens. » En Judée, pleine de zèle pour la Loi et d’où le salut était attendu, la Galilée (Zabulon et Nephtali sont les ancêtres de deux tribus d’Israël au nord) passait pour une région spirituellement obscure, à demi-païenne. Que Jésus provienne de cette région et commence à exercer son activité là-bas est comme une annonce du rejet des responsables religieux pleins de suffisance. Avec Marie, demandons l’humilité de la pensée et du cœur.

4. « Le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière. Sur ceux qui habitaient dans le pays de l’ombre et de la mort, une lumière s’est levée. » C’est justement sur ce « carrefour des païens », la Galilée, et non sur la ville sainte, que la lumière se lève dans une grande allégresse. De même, les lieux où agissent les saints, comme ceux où Marie apparaît, sont souvent des coins cachés. Oui, que Jésus rayonne sur le monde des petits et des humbles, lui qui est lumière du monde, lumière de la vie.

5. « Le Christ m’a envoyé pour annoncer l’Évangile, et sans avoir recours à la sagesse du langage humain, ce qui viderait de son sens la croix du Christ. » Saint Paul est lui aussi profondément marqué par l’universalité de l’amour divin, donné à tout homme, au-delà de toutes ces tendances particulières qu’il déplore chez les Corinthiens. Demandons par Marie à l’Esprit Saint de façonner en nous cette ouverture de cœur pour servir le Christ, son Évangile et son Église.


3. Commentaires exégétiques

de Marie-Noëlle Thabut


4. Pour les jeunes et les enfants

Voir sur cette page dans "le coin de la famille" : un coloriage pour les petits, un signet-parole, un diaporama, des mots croisés... Mise en ligne le vendredi soir qui précède le dimanche.


5. Écouter l'homélie

Mise en ligne le dimanche après-midi. Voir sur cette page.


Cette page est renouvelée tous les vendredis, au plus tard à 19h30.